Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 11:59

Pour faire un élément de décor, ou armer un véhicule, voici un tutoriel dans la lignée du canon d'assaut pour réaliser avec très peu de bitz, beaucoup de récup et un peu de carte plastique, un lance flammes lourd sur pivot.

 

Tout d'abord, voici à quoi ressemble celui-ci (un peu modifié) après peinture.

TourWarfo 37D'autres vues du modèle non modifié une fois fini :

LFL 21

LFL 25bis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Outils et matériaux

En guise d'outillage, vous aurez besoin :

  • d'un couteau de modélisme;
  • d'une pointe;
  • de limes de modélisme;
  • d'une mini perceuse avec des petits forêts.
  • d'une pince à mors ronds
  • de colle à maquettes;
  • de super-glue

Pour les materiaux, il faut :

  • Un coton-tige;
  • Un bâton de sucette;
  • Une tige pour tenir les ballons de baudruche;
  • Un vieux feutre;
  • La collerette métallique d'un goulot de bouteille de vin;
  • De la carte plastique (1,5mm, 1mm et 0,5mm). Pour les 2 dernières épaisseurs, les cartes fidélité des magasins font largement l'affaire).
  • De la corde de guitare;
  • Un morceau de câble électrique mono-brin (rigide) de 2,5mm2.

Au niveau des Bitz, j'ai utilisé :

  • 2 réservoirs doubles de lance flammes de la garde impériale;
  • 1 back-pack radio de la garde impériale
  • 1 bolter space-marines;
  • 1 petit bouclier d'épaule de terminator space-marines
  • Des morceaux de grappe.

Réalisation.

1) Le corps du lance flamme.

LFL 01 On commence par découper 2 morceaux de grappe bien droit dans les parties les plus épaisses d'une grappe. L'un fait 2cm de long, l'autre, 1,6cm. On les colle l'un sur l'autre comme ceci après avoir percé de trous de 1,6mm (à peine plus que le diamètre de l'âme de cuivre du câble électrique que l'on insère et colle ensuite dedans.

LFL 02

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur ces armatures, on enfile 2 morceaux de coton-tige de 1,8 cm en haut et 2,2cm en bas.

LFL 03

 

 

 

 

 

 

LFL 05Pour adapter les réservoirs de la grappe G.I., il faut d'abord couper les tuyaux qui en sortent en laissant la valve.

Il vous faudra aussi percer les valves pour remplacer les tuyaux enlevés par de la corde de guitare.

 

LFL 27Ensuite, il faut enlever de la matière dessous pour les adapter à la forme des grappes.

Pour cela, il faut enlever ce qui est en rouge sur le schéma ci-contre.

 

Le plus simple pour bien découper à l'épaisseur est encore d'enlever l'un des côtés (le haut du rouge sur le schéma, par exemple) et ensuite de marquer l'autre côté au cutter de modélisme en appliquant les réservoirs sur le corps.

Une fois posé, voilà ce que ça donne :LFL 06

 

Vous notez sur la photo qu'une petite plaque de finition de 6x8mm a été posée après les réservoirs. Il s'agit de cacher les morceaux de grappe de façon à ne laisser dépasser que la partie du haut.

 

Une bague reliant les 2 canons est ensuite réalisée en découpant, dans le métal du goulot de bouteille,  une bande d'un mm que l'on colle à la super-glue.

LFL 07

Le bout des canons est aussi relié en découpant en oblique une bague dans le tube pour ballons de baudruches. Celui-ci est chauffé au briquet pour lui faire prendre la forme de gélule nécessaire pour s'enfiler sur les 2 canons.

 

 

 

LFL 08Vient ensuite le moment de poser les tuyaux alimentant les canons depuis les réservoirs.

Pour cela, le corps de l'arme est percé et des morceaux de corde de guitare sont mis en forme et collés à la super-glue.

Les rondelles noires servant à camoufler la jonction entre le corps de l'arme et les tuyaux sont des "tranches" de l'isolant du câble électrique qui a servi à renforcer la jonction corps/canons. Elles sont enfilées sur la corde de guitare avant collage puis poussées et collées contre le corps de l'arme.

Petite astuce pour éviter de marquer trop les cordes de guitare quand on les travaille avec la pince à bouts ronds : enfiler sur le bout des mors un bout de coton tige.

 

2) Support et trépied.

LFL 28

Sur la dernière photo, on voit le début du support. Voici ses dimensions approximatives.

Le diamètre du trou central est celui d'un coton tige qui va servir d'axe (+/-2,4mm).

Il est découpé dans de la carte plastique de 1,5mm d'épaisseur et sera collé à la super-glue au niveau des canons et à la colle à maquettes au niveau du corps de l'arme.

 

LFL 09

Une plaque de finition a aussi été collée sur le dessus

 

LFL 10Pour le trépied, je me suis servi de morceaux de grappe plastique de cette forme (il vous en faudra 2).

LFL 13

 

 

 

Commencez par en couper 2 parties de taille égale, à tiger et collez-les l'une sur l'autre : LFL 14

 

 

Un troisième morceau de grappe de la même forme sera nécessaire pour le pied perpendiculaire aux autres. On le voit sur la photo ci-dessous avec les éléments de pivot.

LFL 12

 

 

On retrouve le support du Lance-flamme avec son axe en coton-tige et, de chaque côté, une rondelle en bâton de sucette. Comme vous pouvez le voir, de nombreux essais sont nécessaires avant d'obtenir des rondelles avec une épaisseur constante et appropriée.

La rondelle violette a été découpée dans un vieux feutre et sert à simuler la rotation horizontale de l'arme sur son pivot.

Quant-aux 2 supports du pivot (dont l'un est collé sur le 3ème pied), ils ont été taillés dans de la carte plastique de 1mm. Le bas est coupé en biais parce que je ne savais pas encore comment j'allais fixer tout ça mais vous pouvez le couper droit.

Une fois tout ça assemblé, ça doit ressembler à quelque chose comme ça :

LFL 18Pour assembler le système de pivot vertical, l'un des support est collé au pied arrière. La rondelle violette y est glissée avant de mettre le support de l'arme (avec axe et rondelles complètement tiré d'un côté). Le dernier support est enfilé dans la rondelle violette puis collé.

Vous noterez les supports dont le biais en bas a été coupé droit et le petit bouclier d'épaule de terminator pour masquer la jonction entre les 2 pièces de grappe de devant.

 

On peut aussi, selon les cas, retourner le trépied pour mettre le pied seul devant. Un lance flamme n'ayant quasiment pas de recul, cette option est envisageable.

LFL 15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3) Bouclier.

LFL 19Le bouclier commence par un carré de 2x2cm coupé dans de la carte plastique d'1mm d'épaisseur. On lui coupe deux coins en biais et une fente de 4mm au plus large (pour laisser passer le corps de l'arme) et de 1,5mm en bas (pour laisser passer le support).

LFL 20

En se servant de cette première pièce comme modèle, on en découpe une deuxième dans de la carte plus fine (0,5mm) que l'on évide.

À l'aide d'une pointe, des rivets sont crées en appuyant sur l'arrière de la carte pour faire ressortir des plots.

Comme vous l'aurez constaté, j'ai malheureusement pris la photo avant de découper la fente centrale la plus fine dans la dernière plaque.

 

LFL 21

 

 

La dernière étape consiste à coller le bouclier.

En bas, au niveau de la fente la plus étroite,  il est collé sur le support de l'arme.

En haut, là où la fente est plus large, c'est sur le corps du canon du haut, en grappe plastique, qu'il est collé.

Si vous avez bien positionné les tuyaux venant des bonbonnes supérieures, vous avez une zone disponible pour coller le bouclier.

 

Cette photo est aussi l'occasion d'introduire ...

 

4) Le système de visée et de mise à feu.

Il est composé d'un bolter et d'une radio GI GW. Tous deux en plastique.

LFL 16

 

Sur la radio, on va prélever

  • l'antenne circulaire (détachée sur la photo)
  • et le boîtier auquel elle était attachée (celui avec la petite jauge à aiguille, en bas sur la photo).

L'antenne ronde va servir de viseur.

Quelle que soit l'avancée  technologique de la civilisation qui l'utilise, ce type de viseur suffit largement à la précision faible (mais peu nécessaire) d'une arme qui arrose à courte distance mais sur une zone étendue.

On le collera donc (après avoir pré-troué le bout blanc des 2 canons) au bout de l'arme.

 

LFL 04L'autre bitz découpé sur la radio va être combiné avec un morceau de bolter charcuté en première étape, comme sur la photo ci contre.

Par la suite, ses flancs ont été nettoyés des crânes et autres aquillas puis j'ai découpé pour ne garder que ce qui correspondait à la couche la plus haute sur les flancs du Bolter. Autrement dit, le cul et une partie du bas de la pièce restante est enlevé.

Après ce nettoyage, on colle dessus le précité boîtier avec jauge. Le cadran, bien entendu, orienté vers l'arrière pour que l'artilleur puisse lire sa réserve de carburant.

LFL 23

 

 

Quelques "enjoliveurs de flancs" en carte plastique de 0,5mm plus tard :

LFL 24

 

 

 

 

Cet ensemble est ensuite collé sur le dessus du corps de l'arme. Le tube dépassant de la jauge, à l'arrière, recevra les bras de l'artilleur.

 

Pour le reste, avec un peu d'imagination, j'ai fait ça pour mes dragons sons :

TourWarfo 38

A vous de vous emparer de la recette, de l'adapter et de la diffuser. Ce serait gentil de me montrer dans les commentaires si vous avez fait votre propre version. Je serais curieux de savoir ce que ça donnerait.

Si des points restent obscurs, n'hésitez pas à le faire savoir.

Partager cet article

Repost 0
Published by targol - dans Tutoriels
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Samuraï et la Fourmi
  • Le Samuraï et la Fourmi
  • : Ce blog à pour but de présenter mes créations en terme de figurines liées au monde Warhammer 40000.
  • Contact

Recherche

Catégories